Sous-projet Antibiotic Stewardship Programs (ASP)

Le sous-projet « Antibiotic Stewardship Program (ASP) » a démarré en octobre 2016 sous la direction du PD Dr. Michael Osthoff. Ayant endossé en janvier 2017 la fonction de médecin-chef adjoint, Michael Osthoff n’a pu encadrer le sous-projet que jusqu’en décembre 2016. Depuis février 2017, le sous-projet est sous la direction de la Dr. Julia Bielicki.

Le but de ce sous-projet est l’évaluation et le contrôle systématiques des directives nationales et internationales pour le développement de programmes ayant pour but l’utilisation appropriée des antibiotiques. Des exigences détaillées au programmes AS devraient être formulées dans les institutions du système de santé Suisse afin de les implémenter aussi bien dans le secteur hospitalier qu’ambulatoire.

Élaboration de modules ASP
Les thématiques suivantes ont été fixées dans le cadre de ce sous-projet :

1. Identification et analyse des activités existantes en Suisse pour une utilisation appropriée des antibiotiques

D’ octobre à décembre 2016, le Dr. Michael Osthoff a mené, suite à des recherches bibliographiques, une enquête en ligne sur la situation dans les hôpitaux suisses (y compris l’identification de « points faibles » et l’enregistrement des attentes et des éventuels obstacles à la mise en œuvre de ASP). Les résultats ont été publiés en octobre 2017 dans le journal Swiss Medical Weekly. Des entretiens structurés avec une sélection d’acteurs ont mis en évidence que de nombreux établissements sont d’ores et déjà en mesure de réaliser certaines activités. Une extension des programmes AS se heurte toutefois à des goulets d’étranglement au niveau des ressources humaines et de l’informatique. Un monitoring facilement interprétable de l’utilisation d’antibiotiques fait également défaut pour les petits centres individuels.

2. Aperçu et présentation exemplaire des activités d’ASP

Des informations sur la mise en application nationale d’activités ASP en Australie, Allemagne, France, Grande-Bretagne, Canada, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège, Suède et États-Unis ont été collectées d’ici la fin 2017. Il s’agit d’analyser les objectifs de ces programmes ainsi que leur pertinence et applicabilité dans l’optique de la Suisse. En résumé, les activités ASP sont adaptées aux particularités nationales et mises en œuvre en conséquence. Les aspects suivants doivent tout particulièrement être pris en considération :

  • l’introduction de mesures contraignantes par rapport à des mesures facultatives
  • la spécificité d’objectifs nationaux (p. ex. baisse de l’utilisation d’antibiotiques à large spectre dans des limites définies)
  • le regroupement d’activités de différents établissements dans le cadre d’un programme national
  • la possibilité de soutenir l’adaptation, le développement et la mise en réseau de structures informatiques au niveau cantonal et fédéral
  • l’intégration d’une formation médicale continue dans le domaine AS

3. Surveillance de la consommation des antibiotiques et des  résistances aux antibiotiques au niveau hospitalier

La surveillance de l’utilisation d’antibiotiques et de la résistance aux antibiotiques est développée en étroite collaboration avec Anresis. Certaines activités seront intégrées aux tâches de routine d’Anresis afin d’assurer une meilleure efficacité. Des projets pilotes de surveillance de l’utilisation d’antibiotiques dans les services hospitaliers et de l’exploitation optimale des données Anresis de résistance aux antibiotiques sont déjà en cours de réalisation et devraient s’achever d’ici fin 2018. 

4. Développement des modules d’ASP

Sur la base des connaissances obtenues à partir des thématiques mentionnées, cinq à huit composants ou modules de programmes qui pourraient être mis en œuvre au niveau national doivent être développés. Le développement des composants AS se déroulera en étroite collaboration avec l’équipe projet partiel ASP. Les composants et modules seront vraisemblablement proposés sous forme de recommandations écrites accompagnées d’indications précises sur la mise œuvre attendue.

5. Développement d’une proposition de mise en application des modules d’ASP

Une proposition de mise en application des composants et activités des programmes AS sera élaborée dans le cadre du sous-projet. Leur mise en œuvre est placée sous la responsabilité de la SSI.

Contact: Dr. Julia Bielicki

 

Sous-projet Directives relatives à la prescription

Sous-projet Prévention et contrôle de bactéries multirésistantes