Bulletin

  • Bactériémies nosocomiales (Partie 1)

    10. juin 1998

    Les infections hospitalières compliquent 5 à 10 pour 100 admissions dans les institutions de soins aigus. Les bactériémies nosocomiales constituent 8 à 12% de celles-ci; leur impact économique, uniquement basé sur un séjour hospitalier additionnel moyen de deux semaines, se mesure en millions de dollars par année pour les hôpitaux nordaméricains. Article en format PDF

    D. Pittet, C. Ruef

  • Editorial, juin 1998

    10. juin 1998

    «Mieux vaut prévenir que guérir» dit le dicton populaire. Cette évidence est parfois difficile à mettre en pratique, comme illustré par le problème des infections à Legionella pneumophila. Les legionnelles sont des germes ubiquitaires que l’on retrouve principalement dans l’eau, et la chloration du réseau d’eau potable ne suffit généralement pas à les éradiquer. Article en format PDF

    P. Francioli, A. Widmer

  • Articles intéressants: Rapid Geographic Spread of a Methicillin-Resistant Staphylococcus aureus Strain

    10. mars 1998

    Les Staphylococcus aureus résistants à la meticilline (SARM) sont aujourd’hui une cause importante d’infection nosocomiale à l’échelle mondiale (voir aussi Swiss-NOSO, vol 2, N° 4, 1995). Le présent article décrit une épidémie à SARM d’une ampleur et d’une rapidité de propagation inhabituelles. L’épidémie a commencé le 31 mai 1993 dans un hôpital universitaire de la province du Manitoba (Canada) et a englobé 26 patients dont 2 sont décédés des suites directes de l’infection à SARM. L’enquête rétrospective a montré les éléments suivants : le cas index était un patient qui, après un séjour de 3 mois en Inde où il avait été hospitalisé à plusieurs reprises, a été transféré le 8 avril dans un hôpital régional en Colombie britannique Article en format PDF

    R.S. Roman et al, Clin. Infect. Dis. 1997; 25: 698-70

  • Assurance de qualité à l’hôpital (IV) - Qualité des résultats et hygiène hospitalière

    10. mars 1998

    A première vue, la qualité des résultats semble être le critère le plus important de la qualité des prestations médicales. Et la qualité des moyens de prévention des infections nosocomiales se mesure justement à l’incidence de ces infections. Mais il faut bien préciser au départ que dans ce domaine, il est impossible d’avoir des résultats de bonne qualité sans des structures et des processus d’excellente qualité. Nous présenterons donc ci-dessous les aspects les plus importants de l’assurance de qualité dans le domaine de la qualité des résultats, et nous illustrerons les interactions existant entre les différents domaines de l’assurance de qualité. Article en format PDF

    C. Ruef, P. Francioli,

  • Internet: adresses intéressantes pour l’hygiène hospitalière et les maladies infectieuses

    10. mars 1998

    Internet est un réseau de systèmes informatisés dans le monde entier. Lancé par le CERN, à Genève, il y a plus de 10 ans, ce nouvel outil de télécommunication est très rapidement devenu un système d’information global, grâce aux ordinateurs toujours plus performants et accessibles. Mais le plus gros problème, c’est l’immensité de l’offre pour celui qui recherche des informations sur un domaine bien précis. En option, les informations peuvent s’obtenir sous forme de «push», ou être envoyées automatiquement par «e-mail» ( courrier électronique) aux personnes figurant sur une liste d’adresses. Pour ce faire, il faut s’inscrire électroniquement auprès d’un «server», qui transmet ensuite régulièrement les informations aux adresses e-mail, dans le monde entier. Article en format PDF

    A. F. Widmer, P. Francioli

  • Combien de temps faut-il isoler les patients tuberculeux?

    10. mars 1998

    La tuberculose peut se transmettre d’un malade contagieux à un sujet sensible par voie aérienne, par l’intermédiaire de gouttelettes de sécrétions émises lors de la toux ou de la parole. Les sujets atteints d’une tuberculose pulmonaire ou laryngée non traitée et qui émettent des bacilles en nombre suffisant pour être détectables à l’examen direct des expectorations peuvent ainsi contaminer leur entourage. Les sujets dont les expectorations ne contiennent pas de bacille visible à l’examen microscopique direct sont beaucoup moins contagieux pour leur entourage, même dans les cas où la culture est positive. Article en format PDF

    J.-P. Zellweger, H. Furrer

  • Editorial, mars 1998

    10. mars 1998

    Les infections nosocomiales sont des complications de l’activité médicale, et tout le monde souhaite avoir des directives et des procédures simples pour leur prévention. La réalité est malheureusement souvent plus compliquée et impose des attitudes qui soient modulées en fonction des connaissances scientifiques appliquées à la situation individuelle de chaque patient. L’isolement respiratoire en cas de tuberculose bacillaire est un bon exemple abordé dans le présent numéro. Jusqu’ici, une tuberculose bacillaire motivait le plus souvent un isolement pour une durée relativement arbitraire de 15 jours. Article en format PDF

    P. Francioli

  • Articles intéressants: Transmission de M. tuberculosis par un bronchoscope

    10. décembre 1997

    Depuis l’introduction des endoscopes flexibles il y a plus de 30 ans, nous sommes confrontés à des problèmes de désinfection et de stérilisation de ces instruments, avec le risque de transmission de micro-organismes que cela implique. Nous craignons tout spécialement le risque de contamination de ces bronchoscopes par Mycobacterium tuberculosis, vu que ce pathogène est particulièrement résistant aux techniques de désinfection habituelles. Les auteurs rapportent le cas d’une transmission de M. tuberculosis d’un patient atteint de tuberculose pulmonaire à un patient présentant un carcinome bronchique à petites cellules. Article en format PDF

    Michele TM, Cronin WA, Graham NM, et al., JAMA 1997; 278: 1093-95

  • Assurance qualité à l’Hôpital (III): missions de l’hygiène hospitalière dans le domaine de la qualité des processus

    10. décembre 1997

    Les dictons tels que "la fin justifie les moyens" ou "tous les chemins mènent à Rome" suggèrent que les moyens (les processus) jouent un rôle secondaire par rapport aux buts à atteindre. Ce point de vue est également présent dans le domaine de la santé. Les discussions actuelles dans le domaine de l’assurance qualité en médecine se concentrent sur les résultats et sur les indicateurs de qualité permettant de les mesurer. Ainsi, on oublie souvent que le résultat (par ex. la morbidité ou la mortalité) dépend dans une large mesure de la qualité des processus. Article en format PDF

    P. Francioli, C. Ruef,

  • Surveillance microbiologique aux soins intensifs

    10. décembre 1997

    Le diagnostic microbiologique joue un rôle important aux soins intensifs. Et cela parce que la prévalence des infections nosocomiales chez les patients de ces services est beaucoup plus élevée que chez ceux des services d’hospitalisation. De plus, chez ces patients, la fréquence des prescriptions d’antibiotiques est influencée par l’association fréquente de tableaux cliniques peu clairs et d’une plus grande facilité à récolter des échantillons par du fait de la présence de matéreil invasif permettant des prélèvements (tube endotrachéal, cathéters veineux ou urinaires à demeure). Article en format PDF

    C. Ruef, P. Francioli

Bulletin de Swissnoso

Le Bulletin de Swissnoso traite des aspects actuels de la prévention des infections nosocomiales et de la résistance aux antibiotiques.

Tous les articles sont disponibles gratuitement sur cette page.

Abonnez-vous au bulletin pour être régulièrement informés des articles les plus récents.