Participants

Swissnoso a pu compter sur la participation de neuf établissements hospitaliers pilotes, représentant au total 1300 lits chirurgicaux, pour introduire sur le marché le module « Intervention pour la prévention des infections postopératoires ».

Il s’agissait d’hôpitaux universitaires, de petits hôpitaux régionaux ainsi que de cliniques publiques et privées de toutes les régions linguistiques du pays. Ce large spectre permet de garantir que l’intervention constituera un réel bénéfice pour les établissements les plus variés. Le module sera introduit à l’échelle nationale dès l’automne 2018.

L’intérêt de participer

Les infections postopératoires entraînent une augmentation de la morbidité et de la mortalité. Elles engendrent également d’importants coûts et rallongent les durées d’hospitalisation. Depuis 2014, l’Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et les cliniques (ANQ) publie en toute transparence une sélection des taux d’infection par hôpital. Les établissements peuvent ainsi comparer leurs données. Le module SSI Intervention est le troisième module du projet Swiss Clean Care, qui comprend également les modules SSI Surveillance et Clean Hands. Contrairement à la surveillance, qui reste un instrument de pure observation, le module intervention vise activement un recul des taux d’infection.

En participant à ce module, les hôpitaux parviennent à faire baisser durablement les taux d’infection. L’observation continue et directe (au moyen de l’app Clean Care Monitor) ainsi que l’application des mesures correspondantes améliorent la qualité des structures et des procédures et permettent d’informer plus rapidement les spécialités concernées que la simple mesure des taux d’infection. Cette manière de procéder permet d’agir plus efficacement sur les structures et procédures en place. Elle améliore par la même occasion la qualité des traitements, tout en économisant des coûts.

Considérant différentes décisions politiques qui ont été introduites (notamment la loi sur les épidémies) et la mise en œuvre de la stratégie nationale NOSO, il est souhaitable que tous les établissements hospitaliers parviennent à atteindre les objectifs visés. La participation au module envoie aussi un signal fort ; elle indique que des mesures sont prises pour enrayer les infections postopératoires.  

Exigences à remplir par un hôpital pour participer au module

  • Confirmation écrite du soutien du projet par la direction de l’hôpital
  • Désignation d’un responsable de projet, ainsi que d’une équipe formée de collaborateurs de l’équipe médicale, des soins infirmiers dans le domaine opératoire et de l’administration de l’hôpital/gestion de la qualité
  • Élaboration de directives locales couvrant les objectifs de l’intervention
  • Budget temps pour une formation ciblée du personnel dans la mise en application de ces directives
  • Mise à disposition de personnel pour la surveillance de l’application des directives sur un minimum de 10 opérations, par trimestre, de la liste des interventions chirurgicales suivies par le module Swissnoso « SSI Surveillance ». Si cet objectif ne peut pas être atteint, possibilité d’effectuer la surveillance d’opérations ne figurant pas sur la liste.
  • Rencontres trimestrielles des équipes de projet pour discuter des résultats

Coûts à prévoir

Poste de dépense
Contribution annuelle CHF 59 / lit chirurgical
Charge de travail locale en EPT1ère année : max. 25%
2e année : env. 5-10%

Grâce à une subvention du module par l’Office fédéral de la santé publique dans le cadre de la stratégie NOSO, la contribution de base (≥100 lits chirurgicaux : CHF 10'000 ; <100 lits chirurgicaux : CHF 5'000) est supprimée.

Prestations Swissnoso en faveur des hôpitaux

  • Instructions relatives à l’établissement/l’adaptation de directives en lien avec les objectifs de l’intervention
  • Supports de formation
  • Formation du personnel qui dirige l’intervention sur le terrain et collecte les données
  • Réponse aux questions
  • Mise à disposition d’une application pour la surveillance dans le bloc opératoire, avec transmission automatique des données et feedback automatisé (Clean Care Monitor) 
  • Rapport trimestriel (benchmark) incluant une comparaison anonymisée avec d’autres hôpitaux
  • Mention des hôpitaux participant au module sur le site web de Swissnoso en tant que « Swiss Outstanding Hospitals in Infection Control »
  • Tous les ans, remise d’un certificat de participation

Contact :

Dr. Arlette Szelecsenyi

ou

Dr. Alexander Schweiger

Participants du module (d’après le nombre décroissant de lits chirurgicaux)

  • Hôpital du Valais, VS
  • Universitätsspital Basel, BS
  • Kantonsspital Baden, AG
  • St. Claraspital, BS
  • Privatklinik Obach, SO
  • Spital Einsiedeln, SZ
  • Spital Affoltern, ZH
  • CardioCentro, TI

Pour les hôpitaux intéressés

Contact

Fiche d’information sur le module